De quelle manière débrider sa Honda Goldwing 1800 ?

debrider-Honda-Goldwing-1800Dans un premier temps, le débridage de sa Honda Goldwing 1800 se révèle être forcement quelque chose auquel il nous est tous arrivé de penser. Voir même de rêver ! Néanmoins, avant de citer les informations sur les bridages potentiels qui peuvent être sur votre Honda Goldwing 1800. Il convient de vous rappeler l’aspect légal de la chose ainsi que de connaître les risques encourus sur la route.

Débrider sa Honda Goldwing 1800 et la loi

Avant tout, le Premier janvier 2016, notre europe nous a bien gâté !! Tout bêtement car les motards sont désormais en mesure de profiter intégralement des performances de leurs motos. Effectivement, terminé le bridage à cent chevaux et l’étouffement de nos engins. En particulier sur la Honda Goldwing 1800. Cependant, ça ne s’applique que pour les motos qui sont homologuées de la norme Euro4, du coup dans le cas où on ne peut pas se payer une bécane toute neuve ou bien de 2016, on l’a dans l’os !! Enfin pas tant que ça. Car un très bon décret a été rédigé concernant les motos commercialisées avant 2016. Ce magnifique décret se nomme le Retrofit, et il permet à la totalité des motos homologuées en Euro 3 et équipées de freinage ABS d’être débridables. Ce décret fût mis en application un peu plus tard, le 15 avril 2016. Ce qui veut dire, que les motos en Euro 3 et ABS ont la possibilité de circuler en version libre. Néanmoins, la remise en version full doit se faire chez son concessionnaire car c’est celui-ci qui s’occupera de faire les demandes administratives qui plus est, des modifications techniques. Il faut faire attention car en fonction des gammes à mettre en version libre, l’addition peut être salée !!

Les plus gros risques avec le débridage de sa Honda Goldwing 1800

Tout d’abord, si votre Honda Goldwing 1800 n’est pas Euro 3 avec ABS ni la norme Euro 4, il convient de prévenir un minimum si vous compter circuler sur la voie publique. Ca n’est pas pour vous faire la moral, néanmoins vaut quand même savoir à quoi s’en tenir.

1er cas : On roule avec sa Honda Goldwing 1800 en full, c’est le besoin de loi.

La legislation interdit les motos de plus de 100 chevaux et sans ABS à rouler sur route ouverte. Néanmoins quand on sait que la gendamerie, police… auront beaucoup de mal a juger les chevaux développés au cours d’un contrôle, il n’existe pas de verbalisation sur ce point. Mais bon, ne tentez pas de vous balader avec un turbo monté sur votre Honda Goldwing 1800, cela risquera de coincer! Aussi, le code de la route ne comprend pas de règles précises à ce point. Il y en a une qui s’en rapproche, soit l’article R321-4, qui explique que le fait de posséder une motocyclette sans qu’elle est fait l’objet d’une réception est suivi par une amende de catégorie 4. Sauf que, une bécane en version libre a forcemment été réceptionnée. Même dans le cas où la bécane a été modifiée après la réception, et qu’elle n’est plus conforme. Par contre, il y a un 2nd article de loi, le R322-8 qui se porte sur la non déclaration des modifications de la moto. Grossièrement, l’article dit que pour toute transformation de votre Honda Goldwing 1800, majeure ou bien qui change seulement les performances du véhicule qui sont spécifiées sur votre certificat d’immatriculation, conduit à ce que vous fassiez une déclaration afin de modifier le certificat d’immatriculation. Et c’est aussi une amende de 4ième classe que vous risquez, si les transformations ne font pas l’objet d’une déclaration. Le souci se révèle être que le passage en version libre est illégal, par conséquent il est impossible le faire acter légalement, ni de changer le certificat d’immatriculation.

Deuxième cas : quand on vend sa Honda Goldwing 1800 en full, on peut aller en prison.

Dans ce cas particulier , pas de vide juridique car vous êtes censé connaître votre véhicule. Donc, selon le code routier et son article L321-1. Au moment où, vous importez, exposez, offrez, vendez, louez ou incitez à achetez votre Honda Goldwing 1800 en full (donc pas conforme) alors que la moto ne devrait pas l’être, vous risquez 6 mois de prison et jusqu’à 7500 euros de contravention. Et si vous êtes un pro, vous prendrez bien plus cher . C’est à dire, 2 ans de prison et ainsi que 30000 euros d’amendes maximum. Et pire encore, on peut vous saisir la bécane!

Troisième cas : en cas de crash c’est la piquette!

Sur un sinistre, l’expert va faire un contrôle de la bécane et vérifier les caractéristiques techniques, bien sûr quand c’est faisable. Au moment où l’expert retrouve des brides enlevées mais aussi que le crash a eu des conséquences sur autrui, soit graves pour un tiers ou même un décès. Le procureur pourra vous engager en plus des autres amendes et infractions citées, dans des poursuites pénales. Dans ce cas de figure , ça peut aller jusqu’à l’homicide involontaire. En ce qui concerne les sévices, c’est 5 ans de prisons et jusqu’à 75000 euros de contravention.

4ème cas : L’assureur peut se retourner contre vous.

Schématiquement, si la loi interdit que votre Honda Goldwing 1800 soit en version libre et bien sûr que la bécane roule sur la voie publique. Que l’assurance a la preuve que vous êtes responsable , alors celle-ci peut complètement vous lâchez. C’est-à-dire, diminuer ou bien enlever son remboursement. Et parfois même, vous assigner au tribunal. Évidemment, cela s’applique en cas d’accident, mais aussi uniquement si la causalité entre celui-ci et le débridage est fait.Enfin, il est de bon ton d’évoquer que beaucoup de circuits sont ouverts pour s’éclater en toute sécurité pour le prix d’une licence, et d’un CASM si on a des velleités de compétition. Sur la voir publique , mieux vaut faire gaffe, surtout aux autres.

De quelle manière passer en full sa Honda Goldwing 1800 ?

À présent, la legislation est évoquée et si vous voulez toujours passer en version libre votre Honda Goldwing 1800. Voici les endroits où il va falloir vous penchez dans le but d’améliorer les performances de votre Honda Goldwing 1800. Voici la listes des brides les plus communes que l’on trouve sur les deux-roues .

  • Le bridage électronique . D’abord, sur certains modèles comme le BMW S1000RR, on peut tout simplement trouver un simple fil à déconnecter derrière le carénage. On le déconnecte, et voilà ça fait 200 chevaux. Aussi, on a la clé rouge ou codée qui permet d’avoir une meilleure configuration de la cartographie moteur et d’être en version libre à chaque fois que l’on utilise celle-ci. Après, plus technique, il existe la reprogrammation du boitier ECU (Engine Control Unit). Grossièrement c’est la cato d’injection et ça permet de développer un supplément de puissance via l’admission.
  • La bride à l’accélérateur. Très simple et basique , les fabricants ne se sont pas embêter à pondre des brides bizarres, il suffit d’enlever la vis de la poignée d’accélerateur afin qu’elle est plus d’amplitude. autrement, il existe ce type de butee, au niveau du câble de l’accélerateur sur le carbu.
  • La bride au Carburateur et à l’admission. Présent sur pas mal de modèle post-injection. Il suffit de modifier les papilons ou clapets, boisseaux et pipes d’admission. C’est l’ancêtre de la reprogrammation, et ça permet à la bécane de respirer pleinement .
  • Le bridage à léchappement . Ici, le plus simple c’est de changer sa ligne si on en a les finances et de mettre la cartographie ou la synchronisationadaptée à celle-ci afin que la motocyclette puisse libérer pleinement sa puissance. Dans le cas contraire, la bonne vieille technique du bricolo, on coupe, on les retire et on soude. Par contre, mieux vaut faire ça propre et faire attention à ce que le bruit ne dépasse pas trop. Autrement c’est le contrôle à chaque balade et le début des désagréments…

Le tarif d’un débridage sur sa Honda Goldwing 1800

Pour conclure, le passage en version libre légale peut aller de 150 à plus de 600 euros. En additionant le prix dans un garage et la conversion du certificat d’immatriculation. Puis de l’assurance en sus. Particulièrement sur les modèles japonais, peut en refroidir plus d’un. Même si la modification est souvent électronique, dans la majeure partie des cas, il est nécessaire de payer des élements supplémentaires en plus de payer l’intervention. De fait, dans les garages, il y a pas de queue. Et puis, le débridage artisanal se révèle être depuis bien longtemps commun. Pour résumé, avant d’exploiter cent chevaux au max, il faut se lever de bonne heure et avoir du talent. Donc plus, ne vous fera pas devenir meilleur pilote et ne vous fera pas mieux garder vos points. Autrement, faites du circuit avec votre Honda Goldwing 1800, les bacs à graviers sont plus rigolos que les rails de sécurité (de découpe plutôt).