Quelle est la technique pour débrider sa Moto Guzzi V8 ?

debrider-Moto-Guzzi-V8Avant tout, le débridage de sa Moto Guzzi V8 se révèle être le truc auquel il nous est tous arrivé de penser. Voir même de rêver ! Cependant, avant de citer les informations au sujet des brides potentielles qui peuvent être sur votre Moto Guzzi V8. Il est important de vous rappeler l’aspect légal de la chose et de connaître les risques encourus sur la route.

Le débridage de sa Moto Guzzi V8 et la légalité

En premier lieu, le Premier janvier 2016, l’union européene nous a bien gâté !! Tout simplement car les motocyclistes sont désormais en mesure de bénéficier intégralement de la puissance originelle de leurs deux-roues. En effet, terminé le bridage à 100 chevaux et le vieux rhume de nos engins. Notamment sur la Moto Guzzi V8. En revanche, ça ne s’applique que pour les deux-roues qui sont sous la norme euro 4, du coup dans le cas où on ne peut pas se payer une motocyclette toute neuve ou de 2016, on l’a dans l’os !! Mais pas forcemment . Tout simplement car un très bon décret a été pondu pour les deux-roues qui ont été commercialisées avant.. Ce très bon décret se nomme le Retrofit, et il donne l’occasion à la totalité des bécanes homologuées en Euro 3 et équipées d’un système de freinage ABS de pouvoir être débridées. Ce décret fût applicable peu après, le 15 avril 2016. Ce qui veut dire, que les deux-roues en Euro 3 et ABS peuvent désormais s’exprimer à pleines capacités. Néanmoins, le débridage doit impérativement être faite chez un garagiste professionnel agréé car c’est celui-ci qui s’occupera de faire les demandes administratives en plus du passage en version libre. Il faut faire gaffe car en fonction des gammes à mettre en version libre, l’addition peut être salée !!

Ce que l’on risque avec le débridage de sa Moto Guzzi V8

En premier lieu, supposé que votre Moto Guzzi V8 n’a pas la norme Euro 3 et un freinage ABS ni Euro 4, il vaut mieux faire un peu de prévention dans le cas oû vous enviseager rouler sur la voie publique. Ca n’est pas dans le but de faire la leçon, néanmoins vaut quand même connaître dans quoi on s’engage.

Premier cas : Si on utilise sa Moto Guzzi V8 en full, c’est le besoin de loi.

La loi n’autorise pas les deux-roues de plus de 100 bourrins et sans système ABS à circuler sur route. Cependant sachant que la gendamerie, police… vont avoir du mal a estimer les performances au cours d’un contrôle, il n’existe pas de verbalisation sur ce point. Mais bon, n’essayez pas vous balader avec un turbo monté sur votre Moto Guzzi V8, cela risquera de coincer! Encore, la loi ne contient pas de loi précises à ce point. Il y en a une qui en est pas très loin, c’est l’article R321-4, qui explique que le fait d’avoir une motocyclette sans qu’elle est fait l’objet d’une réception est puni par une contravention de 4ième catégorie. Sauf que, une motocyclette en version libre a forcemment été réceptionnée. Même dans le cas où la motocyclette a été modifiée après la réception, et qu’elle n’est plus en conformité. En revanche, il demeure un 2nd article de loi, le R322-8 qui se porte sur la non déclaration des modifications de la moto. En bref, il dit que pour toute transformation de votre Moto Guzzi V8, importante ou qui change seulement les performances du véhicule qui sont notifiées sur votre certificat d’immatriculation, amène à ce que vous devez faire une déclaration afin de modifier le certificat d’immatriculation. Et c’est aussi une contravention de 4ième classe que vous risquez, dans le cas oû les modifications n’ont pas été déclarées. Le problème se révèle être que le passage en version libre n’est pas légal, par conséquent on ne peut pas le faire acter légalement, ni même modifier la carte grise.

Second cas : quand on vend sa Moto Guzzi V8 en full, on peut aller en prison.

Dans le cadre d’une vente, pas de vide juridique car vous êtes censé le savoir. Ainsi, au regard du code de la route et son article L321-1. Au cas où, vous faites l’importation, l’exposition, l’offre, la vente, la location ou l’incitation à l’achat de votre Moto Guzzi V8 en full (donc non-conforme) alors qu’elle ne devrait pas l’être, vous pouvez faire 6 mois de tôle avec une contravention qui peut monter à 7500 €. Et si vous êtes un professionnel la note sera encore plus lourde. Soit, 2 ans d’emprisonnement et ainsi que 30000 € de contravention maximum. Le pire , la bécane peut être saisie!

Troisième cas : en cas de crash c’est le plein tarif!

Avec l’accident, l’expert va contrôler la motocyclette et checker ses caractéristiques, naturellement quand il reste quelque chose de la moto. Au cas où l’expert retrouve des brides enlevées mais aussi que le sinistre a blessé ou tué autrui. Le procureur pourrait vous engager en plus du restes des contraventions et infractions, vers le pénal. Et là, ça va jusque l’homicide non volontaire. Concernant les blessures, c’est 5 ans d’emprisonnement et potentiellement soixante quinze mille € d’amende.

4ème cas : Votre assurance peut vous lâchez et se retourner contre vous.

En gros, dans le cas oû la loi n’autorise pas que votre Moto Guzzi V8 soit en version libre et que la motocyclette roule sur la voie publique. Que c’est prouvé que vous y êtes responsable ou en connaissance de cause, alors votre assurance peut ne pas vous couvrir. Plus précisément, réduire ou exclure l’indemnisation. Dans certain cas , vous assigner en justice. Évidemment, cela s’applique en cas d’accident, mais aussi seulement si la cause est liée au débridage.Pour finir, il est de bon ton d’évoquer qu’il y a pas mal de circuits disponibles dans notre beau pays pour aller jouer les gogols. Et que sur la route, i est préferable de faire gaffe, ne serait-ce que pour les autres usagers.

Quelle est la technique pour passer en full sa Moto Guzzi V8 ?

À présent, la loi est évoquée et dans le cas oû vous voulez encore débrider votre Moto Guzzi V8. Voilà les parties sur lesquelles il va falloir vous penchez dans le but d’améliorer la puissance de votre Moto Guzzi V8. Il s’agit d’un listing des brides que l’on retrouvent le plus sur le marché moto.

  • La bride électronique. Pour commencer, sur certains modèles comme par exemple le BMW S1000RR, on trouve un fil à déconnecter derrière le carénage latérale. Tous simplement, on le déconnecte, et bim ça fait deux-cent chevaux. Après, on a la clé rouge ou codée qui donne une autre configuration de l’admission et d’être en version libre à chaque fois que l’on utilise celle-ci. Après, plus compliqué, il y a la reprogrammation ECU (Engine Control Unit). En bref c’est la cartographie d’injection et ça développe plus de puissance grâce à l’admission.
  • Le bridage à l’accélerateur . Très simple et basique , les fabricants ne se sont pas tordus le cerveau, il suffira de virer la vis à l’accélérateur afin de lui donner plus d’amplitude. autrement, il existe ce genre de blocage, au niveau du câble de l’accélerateur sur le carbu.
  • Le bridage à l’admission et au carbu. Présent sur pas mal de modèle post-injection. Il vous suffira de modifier les papilons ou clapets, boisseaux et pipes d’admission. C’est comme une reprogrammation de cartographie, ça permet à la bécane de respirer pleinement.
  • Le bridage à léchappement . Ici, on peut changer son échappement et y mettre la cartographie ou la synchro adéquate. Dans le cas contraire, la bonne vieille technique du bricolo, on coupe, on les retire et on soude. En revanche, mieux vaut faire ça propre et faire attention à ce que le son du moteur ne dépasse pas trop. Autrement c’est la contre visite assurée…

Le prix d’un débridage sur sa Moto Guzzi V8

Pour finir, le passage en version libre dans les règles peut aller de 150 à plus de 600 €. En comptant le prix dans une concession et la modification de la carte grise. Puis de l’assurance en sus. Surtout sur les japonaises, ça fait mal. Même si la modification est souvent électronique, dans bien des cas, il va falloir payer des élements supplémentaires en plus de payer l’intervention. C’est pourquoi, dans les concessions, ce n’est pas la grande ruée vers le débridage. Surtout que, le débridage artisanal est depuis bien longtemps courant. Pour résumé, avant d’exploiter 100 chevaux au max, il faut quelques années de pratiques et un coeur bien accrocher, plus du talent. Donc plus, ne vous fera pas devenir meilleur pilote et ne vous fera pas mieux garder vos points. D’une autre façon, faites de la piste avec votre Moto Guzzi V8, les graviers sont plus rigolos que les rails de sécurité (de découpe plutôt).