Comment faire un Wheeling ou roue arrière avec son Kawasaki Z ?

Premièrement, savoir faire un Wheeling en Kawasaki Z est toujours distrayant et en plus, la montée d’adrénaline est vraiment plaisante. Toutefois, avant d’exploser sa bécane ou soit-même, il est quand même utile de savoir comment ça marche et les étapes pour réaliser un bon Wheelie en bécane. Clairement, avec une bonne théorie et beaucoup de pratique, il est possible de lever n’importe quelle bécane. Donc la Kawasaki Z, ça fonctionne aussi ! Premièrement, pour effectuer un Wheelie et pouvoir bien le gérer, mieux vaut pouvoir le réaliser dans un premier temps, avec l’action de l’embrayage plutôt qu’à l’accélération. En général, dans ce sens, on trouve mieux son point d’équilibre et on est bien plus précis au moment de lever la roue ! On roule aussi en roulant moins vite et on se blesse moins ! Voilà de fait, notre guide pour cabrer sa Kawasaki Z !!!wheeling-Kawasaki-Z

Les mesures à prendre pour réaliser un Wheeling en Kawasaki Z

D’abord, la base, faites en sorte de bien vous équiper pour obtenir un max de protection tout simplement car ça peut vraiment piquer si on est à moitié à poil sur sa Kawasaki Z. Après cela, trouvez une route ou un spot spécial afin d’avoir le max d’espace dispo en face et tout autour de vous. Clairement, il n’y a pas plus abruti que de réaliser une roue arrière en Kawasaki Z au beau milieu de la circulation, surtout si on ne gère pas. Laissez donc ça aux stunters ou entraînez-vous à fond !!! Qui plus est, veillez à ne pas vous faire choper, car l’addition peut être salée. Bref, on a la possibilité de s’éclater sans avoir à mettre les autres en danger, notre pays est suffisamment garni en spots pour ça !!!!

Tuto pour réaliser un wheeling en Kawasaki Z

Maintenant que l’on a déniché son spot et que l’on soit bien sécurisé, vous avez la possibilité de vous essayer au wheeling! Voici, la méthode à suivre pour parvenir à réaliser un wheeling correct.

La position de base du wheeling

On se positionne normalement sur sa Kawasaki Z, avec 1 ou Deux doigts sur la poignée d’embrayage pour pouvoir tenir le guidon une fois que la bécane sera en l’air. On garde toujours son pied sur la pédale de frein arrière, car c’est le seul moyen de descendre votre Kawasaki Z si vous aurez dépassé le point d’équilibre et que le couple moteur ne le permet pas.

La marche à suivre pour réaliser un Wheeling sur sa Kawasaki Z

Maintenant que l’on est en place, on choisit de se mettre sur une vitesse courte qui a pas mal de puissance, de fait, attaquez avec la Toute première et si c’est large faites avec la 2ième ! La marche à suivre est d’accélérer à demi-poignée afin d’avoir de la puissance, et de maintenir le régime moteur, ensuite vous n’avez plus qu’à lâcher séchement votre embrayage en réalisant en même temps une impulsion en tirant ( en tenant compte de la puissance de votre Kawasaki Z). Et vous devriez être en mesure de cabrer votre Kawasaki Z. Faites ça aux alentours de dix-quinze km/h pour commencer. Pour se perfectionner, il va falloir répéter un max de fois ces actions de manière à prendre le bon dosage. Dans le but ultime de trouver votre point d’équilibre, c’est ce qui donne l’occasion d’arrêter d’accélerer pour tenir le Wheeling. Maintenant, vous n’avez plus qu’à vous entraîner en faisant attention à systématiquement avoir un accès à son frein arrière ! Finalement, il va vous falloir pas mal d’heures d’entrainements avant de réaliser un Wheeling correct. Avec de la constance, ça viendra. Il vous suffira tout simplement de s’y tenir, et au préalable apprendre une bonne gestion de l’embrayage et de ses freins. Également, vous pouvez toujours vous entrainer sur un vélo dans un premier temps, rien que pour appréhender son point d’équilibre. Dès que l’on mâitrise ce point , c’est l’ouverture à un max d’acrobaties. Pour terminé, faites bien gaffe et prenez le maximum de plaisir sur votre Kawasaki Z !!!!