Pour quelles raisons tendre la chaîne de sa Kawasaki GPX ?

tendre-chaine-Kawasaki-GPXDans un premier temps, tendre la chaîne de sa Kawasaki GPX est clairement une manipulation de maintien répandue et classique. Cela paraît basique pour les motards expérimentés, mais en fait, la tension de chaîne de sa Kawasaki GPX requiert certaines dispositions. Effectivement, après quelques centaines de kilomètres avec votre Kawasaki GPX, au bout d’un moment, votre chaîne de moto finit par être détendue. Vraiment, si votre chaîne est détendue, cela va faire des à-coups à cause de la contraction et décontraction intempestives dues aux accélérations, le revêtement de la route etc, décélérations … A terme, si vous négligez trop de temps votre chaîne détendue sur votre Kawasaki GPX. Vous vous préparez à de plus gros coûts. La mauvaise tension de chaîne peut contrarier votre kit chaîne, transmission, amocher votre boîte de vitesse, votre cadre de moto et même un échappement (si celui-ci passe à côté). Plus il y a de mouvements, plus les dégats vont apparaîtrent ! C’est pourquoi, retendre sa chaîne de Kawasaki GPX est une étape basique pour le maintien de votre motocyclette.

Quand, en combien de temps et avec quoi tendre la chaîne de sa Kawasaki GPX ?

Tout d’abord, la périodicité à laquelle serrer la chaîne de sa Kawasaki GPX est en fait aléatoire en conséquence de votre usage. Si vous êtes un adepte de la conduite sportive, il est préferable de vérifier à chaque une ou deux sorties. Généralement, la chaîne de sa Kawasaki GPX se tend tout les 500 km environ avec un usage commun. L’opération pour régler sa tension de chaîne prend environ 30 minutes mais avec le temps on est plus dans les 10 minutes quand on sait bricoler sa Kawasaki GPX. Quant à l’outillage, un outillage de base comprenant un bon jeu de clés sera suffisant. Pour les plus professionnel, une clé dynamométrique sera la correcte. Petit avertissement important : Inspectez bien que votre chaîne de Kawasaki GPX est en bon état. Qu’elle est bien huilée. Que ces joints sont OK, et qu’elle s’articule bien autour de votre kit chaîne. Un passage fluide sans points durs vous prodiguera une vraie durée de vie de chaîne.

Que faire pour tendre la chaîne de sa Kawasaki GPX : les étapes

Initialement, il convient de poser votre motocycle sur la béquille centrale ou béquille de stand. Si vous n’avez ni l’une ni l’autre, débrouillez-vous pour que votre roue AR ne soit pas en contact avec le sol et reste facile d’accès pour la tension de chaîne. Un bon cric bien sécurisé peut aussi faire l’affaire. Autre astuce, posez votre moto sur béquille latérale et caler votre Kawasaki GPX de façon à ce que la roue arrière ne soit pas en contact avec le sol. Puis, pour bien savoir si la tension de chaîne est bonne. Il faut lire votre livret d’entretien de votre Kawasaki GPX ou au autocollants du bras oscillant sur la moto si il y en a. Petite mise en garde, car si vous avez modifié la taille de la couronne ou des pignons de sorties de boîte, les mesures changeront également. Il faudra donc se fier au doigt et à l’œil !! Même si il n’existent pas de règles absolues, on peut quand même faire état d’une fourchette admise entre 25 mm et 35 mm. Soit, la mesure de la variation de hauteur de la chaîne quand on la fait bouger entre le point le plus bas et le plus haut. Donc, on commence par prendre la côte de la hauteur de la chaîne de sa Kawasaki GPX au repos, donc en position basse . Puis on relève la chaîneen haut avec son doigt, et oui, il faut bien les salir un peu ! Et on relève la mesure, qui est le delta entre le haut et le bas. Si la valeur n’est pas comprise entre 25 et 35 mm,il va falloir intervenir. Il va donc falloir desserrer l’axe de roue arrière, afin que celle-ci puisse bouger. Sauf exception, si c’est un mono-bras oscillant il suffit jouer avec la vis de réglage de tension de chaîne. Si c’est un bras oscillant classique, il faut faire l’opération sur chacun des cotés en faisant gaffe à avoir précisément la même mesure de chaque côté. L’astuce est de désserrer 1/4 tour par 1/4 tour afin d’être le plus précis en peu de temps.Faites gaffe aux contre-écrous et à ne pas les serrer comme un buffle, c’est infructueux. Une fois votre réglage terminé, faites bien attention à ce que que votre roue arrière soit bien en ligne et ajustée de chaque côté également. En général il y a des repères directement inscrits sur le bras oscillant. Ne pas serrer les vis de réglages comme un bœuf, veiller a bien bloquer via les contre-écrous mais rien ne sert de trop forcer. Une fois cette étape terminée, il suffit de bien resserrer votre roue arrière à son axe. C’est là qu’intervient évidemment la clé dynamométrique ou l’on serre environ à 10 Mkg de couple. Mais clairement, sans on se débrouille aussi, il ne faut pas serrer comme un fou non plus, il faut que ce soit bien fixé afin d’être sûr que rien ne branlera en route ou autre. Ça fait plus de quinze ans que je roule en motocross et sur la chaussée, et je n’en ai pas eu besoin pour l’arrière. Il suffit d’un peu de tact et de bon sens. Puis faites un mini tour, inspectez que rien n’a bougé, surtout du point de vue des contre-écrous du dispositif de tension de chaîne de votre Kawasaki GPX. Pour finir, faîtes en sorte d’avoir un kit-chaine propre , bien réglé et bien huilé pour éviter de payer le prix. Bonne route sur votre Kawasaki GPX !!