Pour quelles raisons tendre la chaîne de sa Yamaha TDM ?

tendre-chaine-Yamaha-TDMTout d’abord, retendre la chaîne de sa Yamaha TDM est clairement une opération de bonne conservation classique et habituelle. Ça paraît accessible pour les motards avertis, mais en fait, la tension de chaîne de sa Yamaha TDM requiert plusieurs dispositions. Effectivement, après quelques centaines de kilomètres avec votre Yamaha TDM,après un certain temps, votre chaîne finit par être détendue. Certainement, si votre chaîne est détendue, cela va faire des à-coups à cause de la contraction et détente intempestives dues aux accélérations, les bosses ou autres, décélérations … Au final, si vous négligez trop de temps votre chaîne détendue sur votre Yamaha TDM. Vous vous préparez à de plus grands dommages. La mauvaise tension de chaîne pourra abîmer votre kit chaîne, transmission, amocher votre boîte de vitesse, votre cadre et même la cartouche d’échappement (si celui-ci passe à côté). Plus il y a de jeux, plus les dégats vont apparaîtrent ! C’est pourquoi, retendre sa chaîne de Yamaha TDM est une étape basique pour la bonne continuation de votre deux-roues.

Quand, combien de temps et avec quels outils tendre la chaîne de sa Yamaha TDM ?

Au départ, la périodicité à laquelle il faut resserrer la chaîne de sa Yamaha TDM est en fait aléatoire en fonction de votre conduite. Dans le cas où vous êtes un arsouilleur, mieux vaut y vérifier à chaque une ou deux sorties. La plupart du temps, la chaîne de sa Yamaha TDM se retend presque tout les 500 km approximativement avec un pilotage normal. Retendre sa chaîne prend environ une demi-heure mais avec le temps on est plus dans les 10 minutes lorsque on connaît bien sa Yamaha TDM. Pour l’outillage, un outillage de base qui comprend un jeu de clés complet sera suffisant. Pour les plus technicien, une clé dynamométrique sera la juste. Petit avertissement important : vérifiez bien que votre chaîne de Yamaha TDM est en bon état de fonctionnement. Qu’elle est bien huilée. Que ces joints toriques (si il y en a) sont OK, et qu’elle s’articule bien autour de votre transmission. Un passage fluide sans points durs vous prodiguera une réelle longévité de chaîne.

Comment tendre la chaîne de sa Yamaha TDM : ce qu’il faut faire

Premièrement, il convient de mettre votre motocycle sur la béquille centrale ou béquille de stand. Si vous n’avez ni l’une ni l’autre, débrouillez-vous pour que votre roue arrière ne soit pas en contact avec le sol et soit accessible facilement pour bricoler. Un bon cric bien sécurisé peut aussi faire l’affaire. Dernière alternative, posez votre moto sur béquille latérale et caler votre Yamaha TDM de façon à ce que la roue arrière ne soit pas en contact avec le sol. Puis, pour bien savoir si la tension de chaîne est bonne. Il faut chercher dans votre carnet d’entretien de votre Yamaha TDM ou aux indications inscrites sur la moto si il y en a. Faites gaffe, car si vous avez changé de kit chaîne, les mesures changeront par la même occasion. Il faudra donc s’en remettre au doigt et à l’œil !! Même si il n’existent pas de règles absolues, on peut quand même parler d’une fourchette prise entre 2.5 cm et 3.5 cm . C’est à dire, la mesure de la variation de hauteur de la chaîne quand on la fait bouger du plus bas au plus haut . De fait, on va commencer par prendre la côte de la hauteur de la chaîne de sa Yamaha TDM au repos, donc position basse. Puis on relève la chaîne vers le haut avec son doigt, et oui, il faut bien se les salir un peu ! Et on relève la côte, qui est l’espacement entre ces deux points haut et bas. Si la mesure n’est pas comprise entre 25 et 35 mm,il faut s’en occuper. Il va donc falloir desserrer l’axe de roue arrière, afin que la roue puisse coulisser. Sauf exception, si c’est un mono-bras oscillant il suffit jouer avec la vis de réglage de tension de chaîne. Si c’est un bras oscillant classique, il faut faire l’opération de chaque coté en faisant gaffe à avoir précisément la même côte de chaque côté. la manière la plus simple est d’y aller en desserrant 1/4 tour par 1/4 tour afin d’être au plus juste rapidement. Faites bien attention aux contre-écrous et à ne pas les serrer comme un bourrin, c’est inutile. Puis une fois votre réglage fini, vérifier que votre roue arrière soit bien en ligne et bien réglée de chaque côté également. En général il y a des repères directement gravés sur le bras oscillant. Ne pas serrer les vis de réglages comme un bœuf, veiller a bien bloquer via les contre-écrous mais rien ne sert de trop forcer. Une fois cette étape terminée, il suffit de bien resserrer votre roue arrière à l’axe. C’est là qu’intervient normalement la clé dynamométrique ou l’on serre environ à 10 Mkg de couple. Mais clairement, sans on se débrouille aussi, il ne faut pas serrer comme un fou non plus, il va falloir que ce soit bien fixé afin d’être sûr que rien ne branlera en route ou autre. Ça fait plus de quinze ans que je roule en motocross et sur la route, et je n’en ai pas eu la nécessité pour l’arrière. Il suffit d’un brin de tact et de bon sens. Puis faites un petit tour, inspectez que rien n’a bougé, surtout du point de vue des contre-écrous du dispositif de tension de chaîne de votre Yamaha TDM. Pour conclure, faîtes en sorte d’avoir un kit-chaine propre , bien réglé et bien huilé pour éviter de payer les frais. Bonne route sur votre Yamaha TDM !!