La vente de moto d’occasion est souvent complexe en raison des contraintes et des mesures spécifiques que requiert l’opération. Cependant, tout devient plus simple et rapide lorsque vous vous adressez à un établissement qualifié qui respecte la démarche adaptée pour la reprise de votre scooter d’occasion. Ainsi, pour vendre rapidement votre scooter d’occasion, vous devez vous adresser à une institution spécialisée. Quelles sont ces institutions ? On vous en parle ici.

Les structures professionnelles de reprise de scooter

Également appelées agences de reprise, les structures professionnelles de reprise de moto sont des entreprises spécialisées dans le rachat de scooter d’occasion. Elles ont pour missions de procéder à l’évaluation du scooter à vendre afin de proposer un prix correspondant.

Si vous désirez avoir plus d’informations sur leur processus de reprise de scooter, faites un tour sur https://buybike.fr. En plus de répondre à toutes vos inquiétudes, les professionnels de cette plateforme vous aideront de la meilleure façon pour racheter votre moto en un temps record.

Si vous souhaitez vendre votre scooter d’occasion, vous devez simplement contacter une agence de reprise pour émettre votre demande. Avec BuyBike par exemple, il vous suffit de faire un tour sur leur plateforme pour renseigner un formulaire en mentionnant les caractéristiques de la moto.

Ensuite, vous obtenez une estimation gratuite de votre 2 roues. Si le prix proposé vous convient, un expert de l’agence se déplace à votre domicile pour finaliser la vente.

Ainsi, vendre votre moto à une agence de reprise vous permet en effet de profiter de plusieurs avantages. En plus de vous proposer un prix correspondant à l’état de votre moto, la structure respecte les mesures et toutes les démarches administratives nécessaires. Et, l’opération se déroule en moins de 24 h.

Les magasins de dépôt-vente


La démarche de dépôt-vente se résume à confier votre moto à un intermédiaire sous contrat. Ainsi, celui-ci s’occupera de la vente de votre scooter d’occasion. Il fera la publicité et s’occupera de la mise en vente.

Pour suivre toutes les démarches nécessaires, il doit réunir l’ensemble des documents attestant l’état de la moto. Parmi les pièces les plus courantes à rassembler par ce dernier, on retrouve forcément : la carte grise, le certificat de cession et le certificat de non-gage.

Pour la vente dans les meilleures conditions, la signature d’un contrat est indispensable. Ce contrat doit renseigner :

  • La date du dépôt du scooter d’occasion ;
  • La rémunération du professionnel selon les conditions préétablies ;
  • Le prix de vente ;
  • Etc.