Comment faire quand ma Suzuki RGV ne démarre pas ?

Votre Suzuki RGV ne démarre plus ? Pour commencer, c’est une condition dont, nous motards, on est inévitablement confronté un jour. Et bien sûr, trouver le problème ne se trouve pas être pas forcément évident. C’est pourquoi, notre équipe a écrit un listing des points à vérifier juste avant d’envoyer la Suzuki RGV chez un professionnel. Fréquemment, ceux sont des soucis simples à gérer et qui ne sont pas hors de prix. Peu importe que le dysfonctionnement soit mécanique ou électrique, il se trouve être régulièrement simple de trouver la solution au souci par plusieurs vérifications. Voilà notre tutoriel des check-up à faire sur votre Suzuki RGV avant de partir chez un professionnel.demarre-pas-Suzuki-RGV

Ma Suzuki RGV ne démarre plus, guideline des vérifications pour le démarrage

Les vérifications de démarrage de votre Suzuki RGV, les soucis les plus bêtes

Pour commencer, on va démarrer par les fautes stupides. Ces différentes fautes possèdent un avantage, c’est qu’elles sont ultra facile à solutionner. D’abord, examinez si votre coupe-circuit de Suzuki RGV est activé. Indéniablement, c’est vraiment stupide néanmoins soyons francs, ça nous est tous arrivé ! Après, checkez si votre moto se trouve être correctement au point mort, parce que un grand nombre de modèles de moto disposent de cette sécurité. Aussi, il est préférable de contrôler la béquille de sa Suzuki RGV, pareille foutue sécurité, si on a la béquille de mise, ça ne s’allume pas ! Par la même occasion, la panne sèche, inspectez que votre réservoir a de l’essence et que l’essence passe bien. Effectivement, supposé que le robinet d’essence est fermé (pour les motos qui en disposent), ça créer un dysfonctionnement. En général, ceci est une cause quand la Suzuki RGV s’allume et s’arrête par la suite. Plus généralement, sur certaines motos, il est possible que l’action de l’embrayage soit aussi une protection pour le l’allumage du moteur, et souvent c’est son contacteur qui déconne. N’hésitez donc pas à le vérifier si rien ne se passe. Pour finir, on trouve encore le fait que vous avez trop essayé de démarrer votre moto, et il est possible que le moteur puisse être simplement noyé. Vous allez donc devoir retirer les bougies d’allumage et patienter !

Les vérifications de démarrage de votre Suzuki RGV, les soucis de bases

Une fois que les check-up bêtes sont faits, nous abordons maintenant la partie un peu plus poussée. Premièrement, la batterie, est-elle assez rechargée et sa puissance est-elle ok ? Vous pouvez vérifier ceci avec l’aide de l’intensité lumineuse de vos phares. Au cas où, ce n’est pas convenable, vous allez devoir simplement recharger ou booster votre batterie de Suzuki RGV. Il se peut aussi qu’elle soit morte et ne tienne plus la charge, il est donc nécessaire de acheter une batterie de moto neuve. Il est aussi possible que les cosses de la batterie aient de la crasse ou de la corrosion dessus et ne permettent pas une bonne circulation du courant électrique. Il faudra donc vous munir d’une brosse à poils métalliques puis frotter les cosses charger la batterie de votre Suzuki RGV..Le deuxième point de vérification s’executera au niveau des antiparasites de votre Suzuki RGV. Est-ce qu’ils sont correctement installés et en bon état ? Si jamais c’est pas le cas, vous avez la source de votre dysfonctionnement. Par la suite plus précisemment, il est de bon ton de contrôler vos bougies d’allumage et si l’étincelle se fait bien. Les bougies doivent être propre. Au cas où votre Suzuki RGV s’allume et s’arrête, on a généralement, 2 options, soit votre huile est trop visqueuse et ne permet pas au moteur de tourner convenablement. Par conséquent vous devez vidanger votre Suzuki RGV. Concernant le deuxième point, il se trouve être envisageable que le relenti moteur de votre Suzuki RGV soit trop faible, vous allez devoir uniquement le réinstaller de sorte que le moteur puisse tourner convenablement.

Les vérifications de démarrage de votre Suzuki RGV, les soucis les plus pointus

Concernant les check-up les plus techniques, voici les différentes parties de la moto à contrôler. Pour commencer, dans le cas oû vous entendez un clac mais que rien ne se passe sur votre Suzuki RGV. Vérifiez votre relai du démarreur, regardez si il est bien branché et si il marche en reliant les deux cosses du relai. Toujours sur le démarreur, si il ne tourne pas, il est envisageable que ses charbons soient bloqués, vous allez donc devoir tapoter dessus à l’aide d’un maillet pendant que vous tentez de démarrer votre Suzuki RGV. De toute façon, si vous avez à faire cette manipulation, c’est soit que votre relai ou démarreur se trouve être à changer, dans le cas oû il s’agit d’un problème ou bien de l’usure de la pièce. En second lieu, c’est l’allumage qu’il va falloir contrôler, de fait inspectez dans l’ordre le faisceau, le capteur d’allumage, les antiparasites, le condensateur, la bobine d’allumage et le boîtier électronique de votre Suzuki RGV. C’est également important de vérifier sa carburation (crasses sur les bougies d’allumage) et d’exécuter les réglages nécessaires, plus synchronisation et assainissement si nécessaire. Pour terminer, il se trouve être important de remémorer que si votre Suzuki RGV roule régulièrement, c’est nettement bénéfique pour sa bonne marche et son allumage. La majorité du temps, les soucis de d’allumage arrivent à la sortie de le remisage hivernale. Uniquement parce que la bécane n’a pas fonctionnée pendant des mois, il se révèle être important de la démarrer fréquemment pour que les fluides ne stagnent pas puis aussi de maintenir la charge de sa batterie.