Quelles sont les solutions quand ma Triumph ROCKET III ne démarre pas ?

Votre Triumph ROCKET III ne démarre plus ? En premier lieu, c’est une condition à laquelle, nous motards, sommes inévitablement confronté un jour. Et bien sûr, détecter le problème n’est pas forcément clair comme de l’eau de roche. C’est ainsi que, notre équipe a préparé une checklist des points à examiner juste avant d’amener la Triumph ROCKET III à la concession. Parfois, il est question de problèmes simples à régler mais aussi qui ne coûte pas cher. Que le dysfonctionnement soit au niveau mécanique ou électronique, il est souvent facile de détecter la solution par plusieurs vérifications. Voilà notre checklist des check-up à faire sur votre Triumph ROCKET III au préalable de partir chez un professionnel.demarre-pas-Triumph-ROCKET-III

Ma Triumph ROCKET III ne démarre pas, guideline des points de vérifications pour le démarrage du moteur

Les vérifications de démarrage de votre Triumph ROCKET III, les problèmes les plus idiotes

En premier lieu, on va démarrer par les erreurs idiotes. Ces erreurs ont un avantage, c’est qu’elles sont ultra facile à solutionner. D’abord, checkez si votre coupe-batterie ou circuit de Triumph ROCKET III se trouve être engagé. Indéniablement, c’est totalement bête néanmoins soyons honnêtes, ça nous est tous arrivé ! Ensuite, vérifiez si votre bécane se révèle être correctement au point mort, parce que un grand nombre de modèles disposent de cette sécurité. Encore, il est de bon ton de regarder la béquille latérale de sa Triumph ROCKET III, même sécurité, dans le cas oû on a la béquille latérale de mise, ça ne démarre pas ! Par la même occasion, la panne sèche, checkez que votre réservoir a du carburant et que l’essence passe correctement. Effectivement, si le robinet d’essence soit fermé ou bouché (pour les deux-roues qui en disposent), ça créer un souci. Ordinairement, ceci est une source de problème quand la Triumph ROCKET III démarre et s’arrête ensuite. Plus généralement, sur certaines motos, il est possible que l’embrayage soit aussi une sécurité pour le démarrage, et parfois c’est le commutateur d’embrayage qui déconne. Faites attention à le checker si rien ne se passe. Pour finir, on trouve aussi le fait que vous avez trop essayé de démarrer votre bécane, et il est possible que le moteur soit juste noyé. Il va donc falloir démonter les bougies d’allumage et attendre !

Les vérifications de démarrage de votre Triumph ROCKET III, les problèmes de bases

Quand les points de vérifications bêtes sont faits, passons à la partie un brin plus poussée. Avant tout, la batterie de moto, est-elle suffisamment chargée et puissante ? Vous allez pouvoir vous faire une idée avec l’aide de l’intensité de vos feux. Au cas où, ce n’est pas assez puissant, il faudra simplement recharger ou booster votre batterie de Triumph ROCKET III. Il se peut aussi qu’elle soit en fin de vie et ne tienne plus la charge, il faudra donc acheter une batterie de moto neuve. Il est aussi possible que les bornes de la batterie de moto soient corrodées ou encrassées et ne permettent pas la bonne circulation du courant. Vous allez donc devoir vous munir d’une brosse métallique puis nettoyer les bornes charger la batterie de votre Triumph ROCKET III..Le second point de vérification se fera au sein des anti-parasites de votre Triumph ROCKET III. Est-ce qu’ils sont correctement installés et en bon état ? Si c’est pas le cas, vous avez la source de votre problème. Ensuite plus précisemment, il est préférable de vérifier vos bougies d’allumage ainsi que si l’étincelle est bonne. Elles ont besoin d’être clean. Au moment où votre Triumph ROCKET III démarre et s’arrête, il y a en général, 2 alternatives, soit votre huile se trouve être beaucoup trop visqueuse et ne permet pas au bloc moteur de tourner convenablement. Donc vous devez vidanger votre Triumph ROCKET III. Pour le second cas de figure, il est envisageable que le ralenti de votre Triumph ROCKET III soit trop faible, il faudra simplement le réinstaller de sorte que le moteur puisse tourner au mieux.

Les vérifications de démarrage de votre Triumph ROCKET III, les problèmes les plus poussés

En ce qui concerne les check-up les plus pointus, voilà les diverses parties de la moto à vérifier. Pour commencer, si vous entendez un bruit sec mais que rien ne se passe sur votre Triumph ROCKET III. Examinez votre relai du démarreur, regardez si il est correctement branché mais aussi si celui-ci marche en reliant les deux bornes du relai. Encore sur le démarreur, si il ne marche pas, il est envisageable que les charbons soient collés, il va donc falloir tapoter dessus grâce à un marteau ou maillet en même temps que vous essayez de démarrer votre Triumph ROCKET III. Dans la majorité des cas, si vous devez faire cette intervention, c’est soit que votre relai de démarrage ou le démarreur se révèle être à changer, si il s’agit d’un dysfonctionnement ou d’une usure. En second lieu, c’est l’allumage à vérifier, de fait inspectez dans l’ordre le faisceau, le capteur d’allumage, les antiparasites, le condensateur, la bobine d’allumage et le boîtier électronique de votre Triumph ROCKET III. Il est aussi important de vérifier sa carburation (crasses sur les bougies d’allumage) et de réaliser les réglages adéquates, plus synchronisation et assainissement si nécessaire. Au final, il est utile de rappeler que si votre Triumph ROCKET III roule fréquemment, c’est nettement avantageux pour sa bonne marche et son démarrage. La majorité du temps, les problèmes de d’allumage arrivent à la sortie de l’hivernage. Uniquement car la moto n’a pas tournée pendant des mois, il se révèle être utile de la démarrer fréquemment afin que les fluides ne stagnent pas puis aussi de préserver la charge de sa batterie.